Plafond acoustique

Sommaire

Se protéger des bruits du voisinage comme les bruits de pas sur un plancher au dessus de chez soi ou des déplacements d'objets est parfois indispensable en appartement. Un plafond acoustique peut être une solution pour y répondre.

Les plafonds acoustiques sont aussi adaptés pour apporter une correction acoustique à une pièce dans laquelle la moindre conversation est difficile.

Nous faisons le point.

Notion de bruit et d'acoustique

Le bruit est un phénomène gênant provenant d'une source sonore à l'extérieur ou à l'intérieur d'un volume. En acoustique du bâtiment, on traite essentiellement des phénomènes :

  • de bruits aériens qui proviennent soit de l'intérieur de la pièce par des conversations ou des appareils (télévision, chaîne hi fi…) ou de l'extérieur produit par des véhicules de transport ou l'animation de la rue (avion, voiture, conversation...) ;
  • de bruits de chocs ou d'impacts sur une paroi ou un plancher : bruits de pas, déplacements de meubles, chutes d'objets, etc. ;
  • des bruits d'équipements individuels ou collectifs : ascenseur, chaufferie, chasse d'eau, robinetterie, etc.

La mise en œuvre d'un plafond acoustique peut répondre en partie à des phénomènes de bruits aériens et de bruits d'impact.

Bon à savoir : l'un des principe de base d'une bonne isolation acoustique est la Loi masse/ressort/masse qui consiste à combiner plusieurs matériaux. Dans le cas d'un plafond suspendu, le plancher haut et le faux plafond apportent la masse, un isolant pris en sandwich entre les deux fait office de ressort.

 

Plafond acoustique : lequel choisir ?

Plafond modulaire contre le bruit

Un plafond modulaire est un plafond suspendu sous un plancher. Il est composé de dalles de dimensions variables (60x60, 120 X 60) destinées à rester apparentes.

Ces dalles sont maintenues par une ossature métallique visible ou non. Il existe différent type de dalles :

  • des dalles minérales fabriquées à partir de gypse ou de matériaux recyclables sur lesquelles des reliefs ont été créés pour apporter une correction acoustique ;
  • des dalles composées d'un isolant en laine minérale rigide (laine de verre ou de roche) sur lesquelles une toile décorative est collée sur la face apparente.

Cette dernière solution répond à des besoins d'isolation acoustique tout en apportant un pouvoir absorbant permettant de traiter des problèmes de réverbération (écho) :

  • Il est possible de dérouler un isolant complémentaire dans le plénum, espace entre la sous-face du plancher et le faux-plafond, pour apporter une isolation thermique complémentaire.
  • Ces faux-plafonds ont l'avantage d'être démontables. Il est possible de remplacer facilement une dalle endommagée.
  • Les dalles restant apparentes, elle n'ont pas besoin d'être peintes. Il existe sur le marché un grand choix de couleurs et de textures pour personnaliser sa finition.
  • Le coût dépend du type de plafond mis en œuvre mais peut être relativement économique, environ une quarantaine d'euro pose comprise.

Ces faux plafonds sont peu adaptés à l'habitat, ils sont surtout utilisés comme solution en bâtiments tertiaires : bureau, école, etc.

Plafond en plaques de plâtre

Un plafond en plaques de plâtre est un plafond suspendu à une ossature en acier galvanisée non visible. En fonction de l'isolation ou de la correction acoustique recherchée, il existe des plaques de plâtre spéciales « acoustiques » :

  • Ces plaques de plâtre peuvent disposer de relief pour apporter des corrections acoustiques telle qu'une réponse à des problèmes d'absorption du son ou être composées d'un matériau particulier apportant un complément d'isolation acoustique.
  • Dans certain cas, il sera préconisé de juxtaposer 2 ou 3 plaques de plâtre pour apporter une bonne isolation acoustique (Loi masse/ressort/masse). Dans ce cas, il faudra veiller à ce que la structure porteuse puisse supporter le poids de l'ensemble du faux plafond.

Toutefois, il sera nécessaire de dérouler un isolant minéral ou végétal dans le plénum afin d'apporter un complément d'isolation thermique et/ou phonique (loi masse/ressort/masse).

À noter : il faut compter entre 45 a 50 € du m² pour un plafond suspendu en plaques de plâtre BA13 avec finition.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider